Beaucoup de bruit pour rien

Lampe, 1984

Que dire, de cette tension éphémère de l'élastique, de ces chaines d'or dans lesquelles circule l'invisible courant, de ces lames de rasoir dont la tranche immatérielle ne nous fait pas oublier l'imminence du danger, de ces lumières totalement dénudées et si tenues si ce n'est qu'elles seraient plutôt lumières idéelles, de ces cartes postales dont l'image changeante module a l'infini la présence de l'allégorie, de ce ruban carmine qui accompagne les mouvements d'ouverture et de fermeture du coffret, de l'ébène si noir a notre regard et dont la densité ne se pressent qu'au toucher.

Description : Lampe de table, 1983. Edition Ecart International, 1984, 9 exemplaires, dont un acquis par le Fonds National d’Art Contemporain. Dépôt Musée des Arts Décoratifs (FNAC 2723), 2 ampoules de 3 w sans culot, chacune maintenue par deux lames de rasoir émoussées et alimentées en T.B.T (12v) par deux chaines d’or tendues par un élastique. Abat-jour forme d’une carte postale fixée par deux trombones sur une barrette. Pivotement de la carte postale le long d’un support cintre en demi cercle. Socle en 3 parties : la première pour le logement du transformateur avec ventilation haute et basse, la seconde pour la fixation des conducteurs et de l’interrupteur, la troisième pour le coffre secret.

 

Matériaux: Ébène, laiton chrome, chaîne or, carte postale, trombones, ampoules 3W sans culot.

Dimensions: H. 41 l. 19,5 Pr. 10 cm.

Edition Ecart International, série limitée a huit exemplaires. Depot du Fnac au musée des Arts décoratifs, Paris.